• Marwen Belkhiria

Sur les bidonvilles

Il faut combattre les grandes maisons qui délient le lien social en commençant par le lien familial. Si dans les bidonvilles l’espace urbain est investi par les habitants c’est que les familles sont nombreuses et les maisons petites, et non parce que les habitants ont décidé de s’inscrire dans une démarche écologique. Aujourd’hui, nous construisons des logements trop grands pour de petites familles.


Ce qui, dans plusieurs études sur les bidonvilles souligne le caractère écologique de ces quartiers, et le fait qu’ils ont réussi à faire investir les rues et à créer une cohésion sociale, reflète le plus souvent l’inadéquation entre le nombre et la surface. Les maisons ne présentent aucun superflu : Un seul salon, une petite cuisine, une seule salle d’eau, et deux chambres, une parentale et une pour les enfants (parfois les deux à la fois). Inutile de rappeler qu’il n'y a qu’une seule télé et qu’on doit souvent la regarder avec les autres membres de la famille. Inutile également de préciser que les chambres sont partagées par plusieurs frères et sœurs.

Si les gens sont dans la rue c’est qu’ils y sont contraints. Eux aimeraient peut-être vivre dans de plus grandes maisons. Et ne se doutent pas qu’ils sont avant-gardistes. Les unités d’habitations atomisées sont directement alignées sur les voies de circulation, les trottoirs sont rares. Entre la rue et le chambre il n’y a que quelque pas à faire ; cela renforce la relation entre les deux et leur interpénétration. La porte de la maison est encore la cuisine ; il y a deux mètres entre les deux. On est encore chez soi dehors.


Si construire de petites maisons n’est pas l’unique garant d’un modèle de ville durable, à échelle humaine, en construire des grandes est sans doute la bonne voie pour échouer.

Ce qu’il faut relever et avoir à l’esprit, c’est que les habitudes ne changent que sous la contrainte. Si on laissait aux promoteurs en tous genres et aux citoyens seuls la tâche de décider, probablement rien ne changera.



©2020 Archiring Studio.